Application directe du cours de rhéologie : la bicuspidie aortique

PCEM1

Application directe du cours de rhéologie : la bicuspidie aortique

Cette semaine a été assez passionnante en ce qui concerne plus particulièrement le cours de rhéologie du Dr. Camilleri de la faculté de médecine de Marseille. Ainsi, je me devais de vous faire part de mon enthousiasme en vous pondant une application directe du cours de cette semaine.

Tout d’abord, pour ceux qui suivent mon cursus, parlons de cette nouvelle semaine au sein de la faculté de médecine. C’était la 5ème semaine ; le concours se rapproche (plus que 11 semaines) et les cours commencent à avoir des rapports entre eux. Enfin j’ai l’impression d’être un étudiant en médecine, et non un lycéen ou un étudiant en faculté de biologie. Nous commençons à aborder des points médicaux ; notamment avec les cours de rhéologie du très bon Dr. Camilleri où l’on parle de circulation sanguine, de coeur mais surtout d’étude des fluides. Nous allons y revenir dans très peu de temps ne vous inquiétez pas. Histoire de d’en terminer avec mon histoire ; je me suis classé dans le top 100 lors de l’écurie de biologie cellulaire de mercredi avec une note de 11.3/20 et j’en suis assez content. Ca prouve bien que mes efforts sont récompensés !

Bien, venons-en à notre application du cours de rhéologie. Au terme de cette semaine riche en informations mais également passionnante sur le plan médical, je vais vous parler d’une maladie génétique qui est la bicuspidie aortique. Dans un premier temps nous allons nous occuper des pré-requis anatomiques concernant le coeur, puis nous établirons un diagnostic avant d’aborder les traitements puis une conclusion avec des liens sympathoches. Allez on commence.

Pré-requis anatomiques

Nous parlons de la bicuspidie aortique, maladie génétique qui touche la valve aortique. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Reprenons tout du début. Le coeur est composé de quatre cavités (oreillettes droite et gauche et ventricules droit et gauche). Partons si vous le voulez bien du ventricule gauche. Le sang, expulsé du ventricule gauche se retrouve dans l’aorte (une grosse artère) avant de se retrouvé dans des artères plus petites, des artérioles encore plus petites et dans les capillaires super méga petits. En partant des capillaires artériels puis veineux le sang rejoint les veinules, les veines avant de se rejoindre dans les deux veines caves qui terminent leur course dans l’oreillette droite du coeur. Ouf, voilà un long trajet pour de petites cellules. Mais ce n’est pas terminé ; le sang présent dans l’oreillette droite va être injecté dans le ventricule droit puis sera envoyé dans les poumons au travers des artères pulmonaires. Le sang traverse les capillaires pulmonaires où des échanges de dioxygène et de dioxyde de carbone se font avant de partir dans les veines pulmonaires reliées à l’oreillette gauche du coeur. De l’oreillette gauche, le sang part dans le ventricule gauche et la boucle est bouclée !
Dans ce cas nous traiterons seulement du coeur (ventricule gauche) et de l’aorte. Nous savons donc qu’oreillette gauche et ventricule gauche sont liés, mais ils sont séparés par la valvule mitral qui laisse passer le sang dans un sens et pas dans l’autre, tout comme oreillette droite et ventricule droit séparés par la valvule tricuspide. D’autre part, entre le ventricule gauche et l’aorte tout comme à l’intersection entre le ventricule droit et l’artère pulmonaire se trouve une valvule dite sigmoïde. Ces deux valvules sont composés de trois clapets qui s’ouvrent pour laisser passer le sang et qui se ferment pour l’empêcher de revenir sur ses pas.
Avec tout ça, vous êtes capable de comprendre ce qu’est la bicuspidie aortique.

Diagnostic de la maladie

En général, et ça l’a était pour mon cas, la maladie se diagnostique via échographie du coeur. Lorsqu’un patient est suspecté d’avoir la maladie, il est envoyé chez un cardiologue. Une échographie sera pratiquée sur le sujet allongé tantôt sur le dos, tantôt sur les côtés. Le cardiologue observe les valves (ici aortique), contrôle l’éjection systolique (phase de contraction du coeur) ainsi que la diastole (phase de relâchement du coeur).
Le sujet atteint d’une bicuspidie aortique a la valvule sigmoïde aortique qui comporte deux clapets au lieu de trois. D’autre part, le sujet peut être atteint d’un souffle. Un souffle, systolique ou diastolique, est dans le premier cas la valvule qui ne s’ouvre pas complètement lors de l’éjection systolique et dans le deuxième cas la valvule qui ne se ferme pas complètement lors de la diastole ce qui provoque un reflux de sang dans le ventricule gauche.
Tout ceci tend à fragiliser le coeur, notamment l’intersection entre l’aorte et le ventricule gauche. Un choc (qu’il soit direct ou indirect) peut provoquer la rupture de cette valvule entraînant des dégâts considérables…

Les traitements

Malheureusement il n’existe pas énormément de traitements quant à cette maladie. Sur un sujet jeune et peu atteint, il faudra éviter tout sport violent type sport de combat ou sports collectifs qui risqueraient d’imposer des choc directs (coups) ou indirecte (saut en parachute, saut violent dans le sable, chute). Sur un sujet plus atteint, peut-être plus vieux, le remplacement de la valvule s’impose. Il s’agit d’une opération chirurgicale visant à remplacer la valvule malade par une autre, artificielle et fonctionnelle. En cas de souffle une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable. Il faut également accorder une grade importance aux soins des plaies mais aussi à l’acné thoracique. Ceci dans un seul but, éviter qu’un corps étranger ne pénètre dans le sang et aille se loger dans l’espace provoqué par le souffle ce qui génèrerait l’apparition de pus entraînant des complications.

Vous en savez beaucoup plus désormais sur la bicuspidie aortique. Si je vous parle de tout ça ce n’est pas par hasard, c’est parce que je suis atteint de cette maladie, et vous voyez, j’en vis très bien. Ainsi, si vous avez quelques questions à ce sujet, n’hésitez pas à m’en faire part soit par mail, soit au travers d’un commentaire.

Quelques liens:

Une sélection de livres par Amazone

Discussion

7 comments for “Application directe du cours de rhéologie : la bicuspidie aortique”

  1. […] Article dans son intégralité sur : Cursus medical […]

    Posted by Application directe du cours de rhéologie : la bicuspidie aortique | Paroles d'étudiants | octobre 10, 2009, 15 h 16 min
  2. bonjour

    mon fils agé de 2 mois est atteint d’une bicuspidie aortique.

    Nous avons découvert ceci suite à l’une de nos consultations chez le pédiatre…il pensait a un souffle au coeur..

    Il souffre également d’une attrophie du rein gauche ? y aurait il un rapport ?

    le main, lorsqu’il prend son bain, il met ses petits bras comme lui, ces derniers deviennent tous bleus, il respire bruyament et semble etre ésoufler lorsqu’il téte…y a t il des rapports ou pas ?

    merci de m’éclairer

    cordialement

    mme surirey

    [Répondre]

    Posted by surirey | février 20, 2010, 21 h 44 min
  3. Bonjour,

    Je comprend qu’on a besoin de chercher des réponse mais sincerement je pense que le mieux est d’aller consulter DES spécialiste car meme si dans ce blog certaine personne pourrons essayer de repondre, je pense que leur jugement ne sera pas aussi bon que celui d’un cardio qui a des dizaine d’année d’expérience dériere lui…les étudiant en médecine de ce blog n’ont que trés peu d’expérience voir aucune, en tout cas j’espere vraiment que votre enfant ira de mieux en mieux et qu’il trouverons le meilleur moyen pour ca.

    Cordialement

    [Répondre]

    Posted by jaw | février 21, 2010, 12 h 13 min
  4. MESSAGE EDITE

    Bonjour Surirey,

    Je ne peux malheureusement pas vous éclairer sur ce qu’a votre enfant (ni quiconque sur ce blog, ou même sur internet en théorie). Je vous conseille donc de vous rendre au plus vite chez votre médecin traitant.

    En vous souhaitant bon courage !

    [Répondre]

    Posted by admin | février 21, 2010, 13 h 17 min
  5. Bonjour,
    je suis l’auteur du blog en lien à la fin de votre article sur la bicuspidie.
    Je suis flattée par l’interet que vous lui avez porté.
    Recevez tous mes encouragements pour vos études.

    [Répondre]

    Posted by ciloubm | juillet 21, 2010, 9 h 21 min
  6. mon fils de 9 mois atteint d’une bicuspidie ainsi d’une coartaction de l’aorte,à etait opéré a j3 apres la naissance d’une chirurgie Crafford .
    je trouve désolant qu’on ne m’est pas assez explique la bicuspidie je remercie l’auteur de cet article qui à pu m’eclaire.
    Bon courage pour la suite

    [Répondre]

    Posted by lili | janvier 31, 2013, 13 h 36 min
  7. Bonjour,

    J’aimerai avoir des témoignages sur l’opération d’une bicuspidie aortique chez l’enfant de 10ans. Ma sœur atteinte de cette maladie devra bientôt se faire opérer mais j’angoisse beaucoup. D’avance merci.

    [Répondre]

    Posted by GAELLE | avril 9, 2013, 7 h 40 min

Post a comment