Audioprothésiste - Se réorienter après la PACES

Réorientation

Audioprothésiste – Réorientation PACES

 

Sommaire :

 

Dans la série des métiers accessibles pour une réorientation après la PACES, je tiens à vous présenter celui d’audioprothésiste. Il s’agit d’une filière paramédicale qui fait appel à de nombreuses connaissances scientifiques. Voici la fiche sur le métier d’audioprothésiste.

Audioprothésiste : un métier humain

L’audioprothésiste est décrit comme étant un technicien de santé qui fait entièrement partie d’une équipe médicale. Il travaille en collaboration avec le médecin traitant et le médecin ORL. Il a pour habitude de traiter les déficiences auditives grâce à un appareillage spécifique à chaque patient. Sa mission est donc de conseiller et d’aider le patient à recouvrez l’ouïe grâce à un appareillage auditif prescrit par un médecin.

Conseiller et rassurer

La mission première de l’audioprothésiste est de faire accepter au patient de s’équiper d’une prothèse auditive. En effet, il n’est pas évident pour tout le monde d’accepter que l’on n’entende plus comme avant, et qu’il faille s’équiper en conséquence. C’est notamment le cas pour les personnes qui ont moins de 40 ou 50 ans. Il est alors nécessaire d’être patient et d’avoir du tact. Ainsi, le métier d’audioprothésiste adopte une partie psychologique dans sa pratique.

Corriger les problèmes d’audition

Un métier humain - AudioprothésisteL’audioprothésiste est le technicien qui oriente et conseille le patient sur une gamme d’appareillages auditifs adaptés à chacun. Par conséquent, il est important d’avoir de bonnes bases scientifiques (biologie, physique, mathématiques, anatomie) afin de proposer le meilleur service possible. D’autre part, l’audioprothésiste fait passer des tests d’audition dans le but de proposer un appareillage personnalisé au patient qui en a besoin. L’appareillage auditif se fait sous prescription médicale. De fait, l’audioprothésiste est en étroite relation avec le médecin généraliste ainsi que le médecin ORL. Il est à noter que le champ d’action du technicien est beaucoup plus large et prend en compte un aspect de veille professionnelle et technologique du milieu.

Exercer dans le privé, dans le public ou en freelance

L’audioprothésiste peut travailler selon plusieurs statuts.

  • Dans le privé : il peut être embauché dans un centre spécialisé ou simplement travailler dans une entreprise en collaboration avec le médecin du travail (par exemple).
  • Dans le public : il est tout à fait possible de travailler dans un hôpital (voir la fiche sur le site du Gouvernement)
  • En tant qu’indépendant : l’audioprothésiste a la possibilité de monter sa propre structure. Ainsi, les âmes entrepreneuriales seront satisfaites.

Comment devenir audioprothésiste ?

Le métier d’audioprothésiste est accessible après en Diplôme d’État d’audioprothésiste. Ce DU est accessible après 3 ans d’étude dans un centre spécialisé. L’accès aux études universitaires se fait par l’intermédiaire d’un concours sélectif. Le programme de celui-ci se base sur le programme de Terminale S et est constitué d’une épreuve orale et de trois épreuves écrites.

Un concours très scientifique

Programme du concours audioprotheseLe concours d’entrée est basé sur le programme de Terminale S. Il est alors conseillé d’avoir un BAC S en poche pour pouvoir se lancer dans ce concours. L’épreuve écrite est programmée comme suit :

  • Une épreuve de mathématiques qui dure 1 heure avec un coefficient de 1
  • Une épreuve de physique qui dure 2 heures avec un coefficient de 2
  • Une épreuve de biologie qui dure 2 heures avec un coefficient de 2

L’épreuve orale est constituée de questions de culture générale. Le coefficient est de 5 et la réussite de l’épreuve orale est obligatoire pour l’obtention du concours.

Une prépa pour devenir audioprothésiste

Comme la PACES, il est indispensable d’être correctement formé pour pouvoir réussir le concours. C’est pourquoi des prépas existent afin d’aider les étudiants à atteindre leur but : devenir audioprothésiste.

Sup’Audio est une prépa spécialisée dans la formation des étudiants pour qu’ils puissent devenir audioprothésistes ou assistants d’audioprothésistes. La structure prévoit plusieurs organisations pour que chacun puisse s’adapter à son rythme à la formation . Ainsi, Sup’Audio fait travailler les cours essentiels pour la réussite du concours et offre la possibilité de passer des concours blancs et des mises en situation.

Les perspectives d’avenir

Perspectives d'avenirIl semblerait que le métier d’audioprothésiste ait de beaux jours devant lui. Actuellement, près de 4 millions des personnes ont des problèmes auditifs et seulement 1 million sont appareillées. Pourtant l’accès à la formation reste bridée par un numérus clausus très serré. Le SYNEA (Syndicat National des Entreprises de l’Audition) demande l’augmentation du NC national de 50 places dans le but de palier le manque de techniciens dans certains secteurs.

Les perspectives sont donc plutôt bonnes si l’on arrive à passer le concours (voir le paragraphe sur Sup’Audio). Quant au salaire de l’audioprothésiste, il diffère que l’on pratique dans le public, dans le privé, ou comme indépendant.

 

D’autres formations pour se réorienter :

formation infirmier – devenir infirmier
formation ambulancier – devenir ambulancier
formation aide soignante – devenir aide soignante
formation secretaire medicale – devenir secrétaire médicale
formation auxiliaire de puériculture
formation auxiliaire de vie – devenir auxiliaire de vie
formation auxiliaire ambulancier
formation naturopathe – devenir naturopathe
formation sophrologie – devenir sophrologue
formation orthophoniste – devenir orthophoniste
formation ostéopathe – devenir ostéopathe
formation sage femme – devenir sage femme
formation Psychologue – devenir Psychologue
formation brancardier – devenir brancardier
formation kiné – devenir kinésithérapeute

Discussion

2 comments for “Audioprothésiste – Réorientation PACES”

  1. Hey ! Salut ! Je suis actuellement etudiante en L 2 biologie sur marseille. Je voudrais essayer la premiere annee de medecine l annee prochain. J ai vu sur le site de la fac qu il existe une vente de polycopiés mais moi comme je ne suis pas inscrite en medecine je ne peux pas les acheter. Ma question est , si y a quelqu’un inscrit en 1er année et qui a eu les polycopiés si peux me les passer les photocopier, biensure que je vais payer pour ca, sur le site j ai vu que ca coute 29 euros, je paye 40 euros. S il vous plait, aidez moi, si vous etez intéressés mon mail est ioana.borca@hotmail.fr.
    merci, bon courage et bonne journée !

    [Répondre]

    Posted by ioana borca | octobre 16, 2013, 9 h 38 min
  2. Bonjour, je souhaitais juste vous faire part d’une réorientation possible de médecine méconnu : il s’agit de la médecine ! Non, non je ne blague pas ^^

    Je connais un ami qui a fais fac de médecine (PCEM1 à l’époque), il a doublé et a loupé de 2 places le concours (il avait des petits soucis persos qui l’ont bien perturbé…) et a refusé kiné et sage femme. Le triplement était interdit a l’époque. L’année suivante, le numérus clausus augmentait de 5 places. Bref il était dépité.

    Il est partit direct en L2 biologie/chimie (à l’époque la passerelle L2 n’était pas systématique avec le statut reçut-collé). Il fut classé 2ème sur 200 (je ne compte pas les redoublants, en les comptant, il était 7ème sur 240).
    Ensuite, il est partit en école d’ingénieur. Pendant son cursus, il a fais des stages en france et à l’étranger. Au cours de l’un de ces stages à l’étranger dans une fac de médecine, il a même profiter d’être sur place pour postuler a cette grande fac de médecine étrangère. Il fut admis dans une des facs de médecine les plus prestigieuses du monde mais n’ayant pas pu recevoir de bourses suffisantes, il renonça a ce projet.

    Durant son cursus ingénieur, il a fais un double diplôme. Il a alors fais une année de plus en IAE. Une fois le diplôme d’ingé et son double diplôme de master en poche.
    Il a ensuite postulé pour une passerelle pour aller en médecine en France et il a été pris.

    Tout le monde s’accorde a dire que ce concours est du n’importe quoi. Quand j’ai rencontré ce mec brillant, je me dit que c’est vraiment du n’importe quoi ce concours. Le mec que je connais a perdu pas mal d’années au final.

    Le mec a un diplôme d’ingé, un master d’économie, a failli être médecin diplômé de la faculté d’Oxford et finalement, il se retourve en 3eme année après plus de 7 ans d’études. Le mec est motivé mais au final, ca fais perdre de l’argent à lui et à l’état français qui le forme. Bref la PACES, ca reste du grand n’importe quoi !

    Pour ceux qui ça intéresse, taper « passerelle D1 revenir en médecine remede.org » sur google et vous comprendrez mieux.
    Sinon, il y une autre réorientation qui est pas mal : orthoptiste

    [Répondre]

    Posted by Sokar80 | février 16, 2014, 15 h 56 min

Post a comment