Concours PACES Marseille 2010 – Les révisions

PACES

Concours PACES Marseille 2010 – Les révisions

Nous avons travaillé durant trois mois pour arriver au concours du premier quadrimestre. Nous, Paces Marseillais qui étions 3300 à vouloir passer en deuxième année. J’ai l’habitude de le dire, la première année de médecine est un marathon. Quand je me donne l’image de ce concours, je vois 3300 personnes sur une longue ligne de départ, tous plus ou moins sur les starting blocks. Une fois le top départ donné, certains partent en sprint, d’autre à leur rythme, d’autres sont aidés par des vélos ou même des motos. Ces derniers ont une écurie, mais parfois ils tombent avant les autres. Enfin, toutes les personnes n’ayant pas abandonnées arrivent devant la première série d’obstacles. Un obstacle étant la période des révisions.

Une semaine, voilà la longue période de révision que nous avons eu. Une semaine, contre trois l’an passé, en PCEM1. En une semaine nous avons du revoir trois mois de programme. Programme que nous avions vu en plus de quatre mois l’an passé.
La conclusion étant : c’était mieux avant.

Mais si on y réfléchit bien, on a passé le concours avant les vacances de Noël, du coup, ça nous laisse une large période d’un mois de congés. Congés dont je profite un maximum évidemment. Revenons cependant à nos moutons (toute analogie avec les PACES n’est pas à exclure).

Souvenez-vous, je vous postais, il y a quelques temps, mon planning de révision (plein de fautes d’orthographe). Il est donc temps de vous dire si je l’ai suivi ou non.

J’ai été sérieux pendant les deux premiers jours. Tout allait très bien, je tenais le rythme, je n’étais pas fatigué. Je me disais alors qu’il serait facile de réaliser ce planning horrible (j’ai du mal à le regarder en face aujourd’hui). Cependant, le troisième jour je suis tombé dans une flegme profonde. Mais j’ai quand même presque terminé le programme du jour (oui, le tissu musculaire est passé à la trappe). Les quatre derniers jours restent les jours les plus longs de ma vie… Je pensais ne jamais les terminer. Sachez que je n’ai pas du tout suivi le programme, que les matières étaient mélangées, que certaines n’ont pas été vues (ADN, génome, etc + chapitre 9 à 13 de biologie cellulaire). Enfin bref, le bazar dans ma tête, sur mon bureau, sur mon lit, dans ma chambre… partout.

J’ai fait pas mal d’annales, surtout en UE2 (savoir histologie, biologie cellulaire et embryologie) et UE4 (biostatistiques) et assez peu en chimie et physique. Au final, c’est sur ces deux matières que j’ai trébuché (mais ça sera pour un autre billet).

Mais à côté des conditions intellectuelles, on retrouve les conditions physiques. Et croyez moi ou non, la période de révision est une période où on fait du sport tous les jours. C’est la partie finale du marathon où on doit taper un sprint. Certains n’ont plus de force et abandonnent, d’autres n’ayant pratiquement pas couru peuvent se permettre de franchir la ligne d’arrivée à toute vitesse. D’autres sont épuisés, mais font quand même l’effort d’aller au bout.
Du coup, les deux derniers jours ont du être les pires de cette période. Le moral dans les chaussettes, dos bloqué, maladies qui reviennent histoire de me faire un flippe…

Enfin bref, tout ça pour dire que j’ai pratiquement entièrement bouclé mon programme de révision et que j’en suis fier. Je peux me dire que j’ai fait tout ce que j’ai pu pendant cette période.

On se retrouve donc dans une prochaine note qui concernera la première journée du concours !

PS : n’oubliez pas : VOTEZ il reste 15 jours.

Discussion

6 comments for “Concours PACES Marseille 2010 – Les révisions”

  1. […] Article dans son intégralité sur : Cursus medical […]

    Posted by Concours PACES Marseille 2010 – Les révisions | Paroles d'étudiants | décembre 16, 2010, 15 h 16 min
  2. Le plus important est d’avoir bossé régulièrement car que tu en sois convaincu ou non – surtout avant le concours, aux révisions – : le cerveau enregistre tout le temps… Alors même si les deux derniers jours, c’était un peu moins organisé, ne t’en veux pas pour ça !
    Pour ce qui est de la fatigue, aux révisions, la seconde année, je n’étais pas fatiguée, je me levais vraiment tôt et je tenais assez tard, franchement ça allait, j’ai tenu un planning de fou quand j’y repense (fait par l’écurie où j’étais, une horreur !) Après, au 2e quad… Ca a été terrible, fatigue chronique très difficile à gérer en + de la charge de travail qui augmente, j’ai gardé un rythme de vie tout à fait raisonnable durant les 2 années (sommeil, repas…), alors je ne sais pas pourquoi, peut-être trop d’efforts (à la fois physiques, psychologiques) avec l’année de primante dans les pattes, et puis au cours des 4 premiers mois et d’un coup, BOUM les 4 jours de « vacances » pendant lesquels j’ai été clouée au lit (malade), ce n’était même pas un problème de « motiv pour redémarrer », je trouvais que le concours s’était bien passé (d’ailleurs niveau notes, ce n’est pas ce qui m’a planté) mais bref, tout ça pour dire que vos vacances sont une chance, peut-être que cela aurait été salvateur pour moi (je dis bien, peut-être, car moi l’ancien programme me plaisait bien aussi :p)

    « ne fois le top départ donné, certains partent en sprint, d’autre à leur rythme, d’autres sont aidés par des vélos ou même des motos. Ces derniers ont une écurie, mais parfois ils tombent avant les autres »

    Ouais, ils tombent d’autant plus vite qu’on essaie parfois de les faire tomber et/ou qu’on leur met ds batons dans les roues, notamment parce que ce système ne leur convient pas.
    J’ai testé une écurie privée la seconde année(oui,à l’époque je n’allais pas venir le crier sur le forum de l’aem),honnêtement, je ne citerai aucun nom mais j’ai fait un mauvais choix (me concernant du moins, mais je crois que beaucoup de mes camarades de l’époque le pensaient aussi…). Il faut dire que malheureusement il n’y avait plus de place dans celle que je visais au départ :(( En gros, on avait des « oraux », des « colles » chaque sem(comme en classe prépa), je ne dis pas que ça ne m’a jamais aidée (certains profs étaient bien et puis surtout, je doublais, je savais à quoi m’attendre et j’étais plutôt bonne, donc je n’avais pas droit aux remarques cinglantes que devaient parfois supporter certains primants qui eux, découvraient tout, les QCM, les cours denses…) mais alors au second quad, grand malheur à moi, sur une matière j’ai vraiment souffert, eu droit à des « staffs » toutes les semaines pendant pas mal d’heures, ce qui je dois avouer, vu le monsieur qui s’en occupait était vraiment stressant, cela manquait d’humour, de convivialité, mais comme dans les classe prépa, les vraies, rabaisser l’élève était plutôt la méthode employée, malheureusement, et les meilleurs étaient clairement plus avantagés (ce qui reste très discutable comme méthode, si l’élève n’a pas besoin d’eux et sait tout, à quoi servent-ils ? Le but serait pourtant de faire décoller les autres, les aider….)

    Bref, au 2ème quad, en plus de la fatigue accumulée depuis des mois, ça me prenait de l’energie, du temps, beaucoup de temps car les horaires n’étaient plus sur un seul aprem comme au 1er quad (ça , c’était bien pratique !) mais plusieurs fois par sem, en + je n’habitais pas à côté de l’écurie et je faisais pas mal de trajet, aggravait ma fatigue, ce qui est devenu au fil des semaines un gros handicap…
    Bref moralité, avant de choisir l’écurie, bien se renseigner auprès d’ancien élèves si possible sur le fonctionnement (pour en avoir discuté et avoir comparé avec des P1 et P2 l’an dernier qui étaient ailleurs, ils ont tous trouvé que c’était vraiment « chaud » là où j’étais et qu’on nous mettait une pression en ++++), et sur les horaires également, faire gaffe si c’est par modules à ne pas trop se surcharger en matières ce qui peut devenir carrément infernal (certains avaient toutes les matières du second quad, une horreur, très peu de temps pr bosser seul, ca marche pour ceux qui n’y arrivent pas c’est sûr, mais les autres ??? Ehben, ils rataient des séances, argent envoyé en l’air quoi puisque pas remboursable à ma connaissance…)
    Perso, j’ai mis des mois à récupérer..
    Alors profite des vacs pour repartir en forme, c’est le plus important à ce stade. Et puis, si ça va pas trop en ce moment, n’hésite pas à partir vraiment en vacances pour te changer les idées, parce que la fatigue « morale » c’est pas terrible non plus, ça pompe beaucoup d’energie, le fait de partir, même si on a pas envie sur le moment, ça rebooste, ça fait son effet, parfois au bout de 2, 3 jours, mais ça marche ! ;)

    [Répondre]

    Posted by etjairi | décembre 16, 2010, 17 h 45 min
  3. Oups, c’est énorme ce que j’ai écrit, désolée ça semblait petit ;) LOL !

    [Répondre]

    Posted by etjairi | décembre 16, 2010, 17 h 45 min
  4. J’ai gardé le même « souvenir agréable » de mes 2 semaines de révision… Pour le même objectif: se dire qu’on a fait tout ce qu’on a pu :)

    [Répondre]

    Posted by Péhun | décembre 19, 2010, 19 h 24 min
  5. wouuaw y a pas mal de boulot XD et au final ça donne quoi ? des morts à la ligne d’arrivée ? euhh… enfin à la moitié du parcours ? des survivants ?

    [Répondre]

    Posted by Mlle Djo | avril 4, 2011, 20 h 52 min
  6. wwaaaaaaaaaw on a interet à ne pas couler à la fin. ça craint je flippe alors que je ne connais même pas encore le programme. C’est à cause de tous ceux qui disent que la PACES c’est très difficile. ^^

    [Répondre]

    Posted by Mlle Sax | juillet 31, 2011, 21 h 52 min

Post a comment