Des oiseaux et des cacarinettes dans la tête

PCEM1

Des oiseaux et des cacarinettes dans la tête

Avant de commencer cet article, je me dois de vous donner une petite explication du titre pour les personnes qui ne sont pas du pays. La cacarinette est une coccinelle, et dans le sud, avoir des cacarinettes dans la tête, c’est être un peu fada (fou). Reste plus qu’à lire la suite de l’article pour en savoir plus ;-P

Dure dure la fin de l’année universitaire, surtout après avoir survécu à près de 7 mois en médecine. Voilà la vraie ligne droite qui approche à grand pas. Plus que 3 semaines de cours avant nos 10 jours de révisions, sans oublier nos futures inoubliables vacances de Pâques du 14 au 16 avril. Et il faut dire qu’il y a un certain parfum de vacances qui règne sur le campus. Depuis le changement d’heure et la sortie du Soleil, la faculté de médecine/odontologie/pharmacie/maïeutique s’est littéralement transformée. Finis les vieux couples assis sur les bancs emmitouflés dans leur polaire, bienvenues les jeunes filles vêtues de leurs bouts de tissus assez long pour cacher quelques bouts de fesses. Qu’est-ce qu’on aime ça et un grand dilem se place devant mes yeux : tenir encore 5 semaines pour être bien classé à la fin de l’année, ou me précipiter vers la bonne odeur des vacances d’été qui me tendent les bras comme des sirènes dans l’océan ? Ok, pas de quoi tergiverser, je m’attache au mat de mon bateau et continue à bosser ! Mais qu’est-ce que c’est dur.

Plus que 4 cours de sciences humaines, 3 en biostatistiques/histologie/embryologie… Autant dire que le plus dur est fait. Mais en fait non, pas tout à fait ; maintenant il reste plus qu’à résister face à l’appel de la plage et réviser les premiers cours du 2ème quad qui sont un peu loin dans ma petite tête. Oh et puis il y aura les « vacances » et les révisions pour ça, concentrons-nous plus particulièrement sur les cours qui vont arriver pour être à jour.

En parlant d’être à jour, j’ai rattrapé mon retard en anatomie. Quel grand moment dans ma vie… j’ai pu rattraper 3 cours, soit une cinquantaines de planches et quelques pages écrites (en 2 semaines). Qu’est-ce que ça fait du bien de pouvoir de nouveau suivre les cours en toute sérénité ! Je commence également à cerner les cours de sciences humaines, bien que les textes restent mon point faible. Encore, les QRL je saurai les métriser… Mais les textes… Moi qui me disais, en sortant de l’enseignement secondaire et primaire que je n’aurai plus jamais à apprendre de poésie… Berk.

Alors que la fin approche, je dois préparer mon avenir. Et pour cela, je dois trouver un travail cet été. Et oui, comment financer mon inscription l’année prochaine (et peut-être une écurie privée… Aïe pas taper, je m’expliquerai plus tard) ? Et puis je commence à trouver ma guitare trop « premier prix » alors il va falloir que j’investisse. Et comme travail, il semblerait que « cassier chez Carrefour » me tende les bras. Pas top j’avoue, mais pépère pour quelques semaines, le temps d’accumuler un petit pactole. Et puis il va falloir que je profite de mes vacances, que je fasse (si je réussis) mon stage d’initiation aux soin infirmiers, que j’aille voir du monde, que je réalise quelques projets, etc. Oula, pas de quoi chômer à vrai dire !

Pour le moment, le calvaire continue. Alors que je grand jour approche, j’ai du mal à m’endormir bien qu’étant fatigué. Voilà la fin de ma première année de P1, en septembre prochain je serai soit un P2, soit un L1, soit… on verra…

Discussion

No comments for “Des oiseaux et des cacarinettes dans la tête”

Post a comment